Talks

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies
nous permettant de réaliser des statistiques de visites.

// Les jeunes veulent du respect pour avoir confiance en la vie

19/07/2019 par Laurent Javault

Nouvelle livraison du baromètre #Moijeune « 20 Minutes - Opinion Way » qui s’appuie sur un panel de 959 jeunes âgés de 18 à 30 ans. Ce qu’il en ressort ? Deux préoccupations majeures : la confiance et le respect.

Le respect est un prérequis. On le revendique comme un droit ; celui d’être soi-même, avec ses spécificités, avec son altérité. Pour 81% des 18 – 22 ans interrogés (66% des 28 – 30 ans), chacun doit pouvoir vivre comme il l’entend, en fonction de ses préférences, de ses choix : un homme veut se maquiller dans la vie quotidienne, pourquoi pas ?

 

Ce respect, c’est aussi celui que réclament les jeunes femmes qui s’estiment encore victimes de sexisme à 69%. Elles se sentent en outre à 81% « moins favorablement » traitées en tant que femmes. Il y a encore du boulot…

 

L’autre étage de la « fusée existentielle », c’est la confiance en soi. Elle se construit tant bien que mal dans un environnement social farci de pressions de toute sorte ; parfois même inamicales (coucou les trolls !) sur les réseaux sociaux. Concrètement ? 88% des répondants sentent la pression sur la recherche d’un « métier stable » ; 83% considèrent qu’il y a pression sur le fait d’avoir un « corps parfait » ; 72% sur le fait de devoir être « stylé », à la mode. Bref, il faudrait être parfait.e. Dès lors, la confiance apparaît comme un graal accordé à quelques un.es. « Et toi, la confiance, tu l’as ou tu l’as pas ? »

 

On pourrait penser que les marques participent de cette pression à travers une consommation supposément normalisatrice. Surprise : les jeunes considèrent à 61% qu’elles leur font confiance – devant les associations, les médias, les GAFA !

 

Il est tentant d’y voir ici la dimension performative de certaines marques ; iconiques tout au moins. Pour le dire autrement, le « jeune » attend d’une marque qu’elle soit une alliée sur le (long) chemin de son individuation.

 

Et si vous ne le connaissez pas déjà, le voici, le voilà : le site #moijeune